"Grand-Paris : le gouvernement botte en touche", selon le groupe CRC au Sénat

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

 

Interpellé dans l’hémicycle, par le sénateur Christian Favier au nom du groupe communiste républicain et citoyen, sur le dossier de financement du projet de Métro Express du Grand-Paris, le ministre des transports Frédéric Cuvillier n’a fait qu’une déclaration d’intentions sans s’engager à réinscrire, dans la loi de programmation budgétaire, le milliard d’euros promis pour venir en dotation de la Société du Grand Paris, et lui permettre ainsi de lever les emprunts nécessaires à la réalisation de ce métro express en banlieue.

 

Cette infrastructure est pourtant très attendue par les franciliens qui subissent tous les jours des conditions difficiles pour se déplacer. Elle ne doit pas être retardée. Les travaux doivent commencer, comme prévu, en 2014.

 

Nous ne laisserons pas ce chantier d’avenir sombrer ou s’enliser du fait d’une politique d’austérité renforcée.

Aussi, nous appelons l’ensemble des élus franciliens et l’ensemble des citoyens de la région capitale à se mobiliser pour obtenir de l’Etat le respect de ses engagements.

 

Il appartient dorénavant au Premier Ministre de s’exprimer sur ce dossier.

 

Paris, le 11 octobre 2012.

 

Publié dans Grand Paris

Commenter cet article