SDRIF, les amis de la terre du Val d'Oise se disent inquiets

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

A télécharger

Rappelons que le projet précedemment élaboré par la région en 2008 avait été retoqué par l’état au motif qu’il était trop peu ambitieux en matière de croissance ! Il a donc fallu le rendre compatible avec le "Grand Paris"et intégrer le fameux objectif de construction de 70 000 logements par an.

Les points positifs se retrouvent essentiellement dans les généralités :
- volonté de densification,
- priorité donnée aux transports en commun,
- objectif de réduction de la consommation énergétique.

Malheureusement les choses se gâtent quand on entre dans les détails. Ainsi, la carte de destination ne prévoit pas moins de 110 pastilles d’urbanisation ("les nouveaux espaces d’urbanisation") de 25 ha chacune dans le Val d’Oise réparties comme suit :

  • secteur de Cergy : 32 pastilles,
  • secteur de Pierrelaye : 19 pastilles,
  • secteur de Persan : 8 pastilles,
  • secteur de Plaine de France Ouest : 8 pastilles,
  • secteur de Louvres Goussainville : 18 pastilles,
  • secteur de Roissy 16 pastilles,
  • secteur de Survilliers Fosse : 9 pastilles.

Si on y ajoute les extensions urbaines non cartographiées (urbanisation aux franges des bourgs et villages) et les espaces déjà ouverts à urbanisation par le SDRIF précédent mais non encore "consommés", ce sont près de 5 000 ha de terres agricoles et naturelles qui devraient disparaître dans le Val d’Oise d’ici 2030...

 

http://www.amisdelaterre.org/Inquietudes-sur-le-projet-de-SDRIF.html

Publié dans SDRIF - IDF

Commenter cet article