Satouri élu EELV: Grand Paris, arrêtons de détruire nos campagnes pour y implanter des centres commerciaux

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

LE PLUS. Quel sera le visage de la région parisienne en 2030 ? Le Conseil régional d’Île-de-France examine mercredi 24 et jeudi 25 octobre le schéma directeur qui doit servir de cadre au développement francilien, et qui intègre le Grand Paris. Mounir Satouri, président du groupe EELV au Conseil régional, appelle à la limitation de l’étalement urbain.

Édité par Sébastien Billard

Chantier de la ZAC Cardinet Chalabre, l'un des plus grands projets urbains de Paris, le 22 octobre 2012 (V. WARTNER).

Chantier de la ZAC Cardinet Chalabre, l’un des plus grands projets urbains de Paris, le 22 octobre 2012 (V. WARTNER).

 

Êtes-vous pour ou contre le « Grand Paris » ? Depuis quelques semaines, dans les couloirs de nos diverses assemblées, il est de bon ton d’avoir un avis tranché sur la question. Mais qu’est-ce que le « Grand Paris » ? Quel visage veut-on lui donner ?

 

La question est d’importance et y répondre est urgent. Car c’est en cette fin de semaine, les 24 et 25 octobre, que le Conseil régional examinera le schéma directeur de l’Ile-de-France, appelé « Île-de-France 2030″.

 

C’est dans cette instance, dans ce schéma, que se dessine la vision régionale de l’Île-de- France. C’est là que se préfigure l’organisation de ses transports, de ses zones d’urbanisation, de ses espaces naturels et agricoles, du rapprochement entre ses bassins d’emploi et ses zones d’urbanisation.

 

Une situation préoccupante

 

Il faut définir rapidement le cap car la situation de la région est préoccupante : plus d’un million de Franciliens vivent en dessous du seuil de pauvreté, près de 400.000 sont en attente de logement, 700.000 cherchent un emploi. Trois millions de mètres carrés de bureaux restent vides. L’habitat insalubre et les bidonvilles se multiplient.

 

Nous ne voulons pas en 2030 d’une région où ces inégalités se seraient creusées, d’un territoire qui manquerait cruellement de logements, d’emplois. Nous ne voulons pas d’une région où les habitants de la grande couronne subiraient une double peine, payant les transports les plus chers alors qu’ils sont les moins bien desservis.

 

Ce que nous voulons, nous, élu(e)s Europe Écologie – Les Verts (EELV) d’Île-de- France, c’est un territoire dynamique, solidaire et démocratique, au développement soutenable. Et c’est possible, à condition d’enclencher une spirale vertueuse en prenant des décisions courageuses et fermes. Dès maintenant.

 

Limiter l’étalement urbain

 

Décidons avant tout de sanctuariser les terres agricoles franciliennes. Plus de 90% de l’alimentation doit être importée d’autres régions pour nourrir les 12 millions de Franciliens. Produire localement, développer les circuits courts, l’agriculture biologique est un enjeu en terme d’emplois, de développement durable et de santé. Pour conserver les terres agricoles nécessaires, l’un des enjeux majeurs pour l’Île-de-France est l’encadrement est la limitation de l’étalement urbain.

 

Notre intention : mettre un coup d’arrêt au développement de mégacentres commerciaux inadaptés aux besoins locaux, comme ce qui est prévu par Immochan, la filiale du groupe Auchan, dans le Triangle de Gonesse. Nous voulons réserver ces terres fertiles, comme celles du Plateau de Saclay, à l’alimentation des Franciliens.

 

Décidons de répondre aux urgences des habitants et pas aux lubies des quartiers d’affaires. Car l’urgence, en Île-de-France, n’est pas créer des gares en plein champs pour favoriser l’installation d’une « Mulliez city » aux portes de Roissy. L’urgence n’est pas à la ligne verte du Plateau de Saclay, un autre super métro ouvrant l’urbanisation sur les meilleures terres agricoles d’Île-de-France, ou aux liaisons entre les pôles d’affaires et les aéroports, vestiges du Grand Paris des affaires et des amis, voulu par Nicolas Sarkozy.

 

L’urgence, pour répondre aux besoins quotidiens des Franciliens, est la rénovation des lignes de RER B et D, le prolongement des lignes de métros existantes ou le renforcement des lignes de bus. L’urgence est à la construction de nouvelles lignes qui vont permettre de désenclaver les banlieues et de désaturer les réseaux.

 

Priorité au logement social

 

Il est important, par ailleurs, de mettre en place le « Pass unique », pour que tous les Franciliens payent le même tarif : un symbole de solidarité et d’unité très attendu sur le territoire. Les transports seront la colonne vertébrale de l’Île-de-France 2030. Ils doivent être au service d’un développement du territoire équilibré. Décidons de mettre fin aux inégalités d’accès au logement.

 

Pour faire face aux demandes en souffrance et accueillir les nouveaux arrivants, le schéma « Île-de-France 2030″ prévoit la construction de 70.000 nouveaux logements. Mais pour que cette extension urbaine ambitieuse soit soutenable, ces constructions doivent être réalisées en priorité autour des axes de transport et des gares existantes.

 

La ville de demain doit se construire sur la ville d’aujourd’hui : la densification doit être la règle. Et surtout, il faut qu’elles soient réellement dédiées au logement social et très social, ce dont le territoire manque cruellement. Pour cela, nous proposons la création d’une autorité organisatrice du logement dotée de moyens adéquats et bénéficiant de la cession des terrains de l’État.

 

Le schéma Île-de-France 2030 permet de définir une vision aussi forte du futur du territoire car il s’imposera à tous. Tous les plans d’aménagement locaux devront s’y conforter, réaffirmant ainsi le rôle de la région dans le paysage des institutions françaises. En cela, le schéma directeur préfigure l’acte III de la décentralisation que nous appelons de nos vœux, construisant des régions puissantes et autonomes, véritables fers de lance de la transition écologique des territoires.

 

http://associationgrandparis.fr/2012/10/29/nouvel-obs-tribune-eelv-grand-paris-arretons-de-detruire-nos-campagnes-pour-y-implanter-des-centres-commerciaux/

Publié dans Grand Paris

Commenter cet article