Pourquoi votre région doit (peut-être) disparaître

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Vendée en Bretagne, immense bassin parisien, disparition du Languedoc-Roussillon... Le géographe Jacques Lévy nous détaille un possible scénario qui verrait la France passer de 22 régions métropolitaines à 10.

François Hollande avait, lors de sa conférence de presse de janvier, évoqué la possibilité d’un redécoupage des régions françaises. Lors de son discours de politique générale du 8 avril, le nouveau Premier ministre Manuel Valls en a précisé les contours.

Le nombre de régions sera réduit de moitié et la nouvelle carte administrative sera effective au 1er janvier 2017. Soit les régions s’arrangent pour délibérer entre elles et fusionner d’ici là, soit la loi prendra le relais après les élections régionales de 2015.

publicité

En janvier dernier, après l’annonce de l'Élysée sur le sujet, nous avions publié la proposition de redécoupage en dix régions du géographe Jacques Lévy, professeur à l'Ecole polytechnique de Lausanne, directeur du Laboratoire Chôros et auteur de Réinventer la France. Il propose justement dans son dernier livre «un nouveau contrat géographique» pour réconcilier la représentation de l’espace national avec sa réalité.

Commenter cet article