Plus de logements pour Paris et d’emplois pour toute l’Ile-de-France : les écologistes portent une autre idée de la métropole !

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Communiqué des éluEs écologistes au Conseil de Paris et au Conseil régional d’Ile-de-France

Le Conseil de Paris des 11 et 12 février portera un avis important sur le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF). Le document initial prévoit pour les futures opérations d’aménagement parisiennes un ratio de 3,8 logements pour 1 emploi ; cet objectif est vivement contesté par la Ville de Paris.
Derrière ce refus technique se révèle une conception inquiétante et égoïste de la métropole. La Ville de Paris souhaite, comme à son habitude, pouvoir maximiser la part de bureaux sur son propre territoire pour des motifs économiques et financiers. Ces nouveaux bureaux sont pourtant autant de logements en moins pour les ParisienNEs ; ils aboutissent par ailleurs à une concentration des emplois franciliens à l’intérieur du périphérique, au détriment des départements voisins.
Cette politique du « tout-bureau » est inacceptable. Une note du groupe Immogroup Consulting : « Le scandale de l’immobilier d’entreprise dans un contexte de crise du logement« , montre qu’« au cours de la dernière décade, le parc francilien de bureaux a crû en moyenne de près de 1,9 % par an et celui des entrepôts de 7% par an quand le parc de logements n’aura guère progressé annuellement de plus de 0,9 % ».

Selon cette étude, ce sont au final pas moins de 4,5 millions de m2 d’immobilier d’entreprise ou de commerce qui seront vacants en Ile-de-France d’ici un an.


Le groupe EELVA déposera ainsi au Conseil de Paris un amendement pour préserver le ratio de 3,8 logements pour 1 emploi prévu dans le SDRIF pour la capitale
. Les écologistes franciliens et parisiens refusent de construire une métropole où la crise du logement et la solidarité des territoires se trouveraient reléguées au rang de préoccupations secondaires.

« En Ile-de-France, l’ambition de créer 70 000 nouveaux logements par an et d’obtenir un meilleur équilibre Est / Ouest exige un soutien volontariste de Paris »

rappelle Emmanuelle Cosse, Vice-présidente de la région Ile-de-France en charge du Logement.

« Depuis des années les bureaux vides s’accumulent, mais la part de bureaux programmés dans les opérations d’aménagement de la Ville de Paris reste prépondérante à 44% de la surface construite, contre seulement 31% pour le logement » renchérit Yves Contassot, conseiller de Paris du 13e arrondissement. «Le scandale des immeubles vacants nous indigne tous les jours mais par ses opérations d’aménagement, la mairie fait tout pour l’alimenter ! ».

« C’est une question d’égalité des territoires, on ne peut plus continuer à concentrer les emplois à Paris pour remplir les caisses de la ville la plus riche de France et dans le même temps chasser les plus démunis à cause de la cherté des loyers ! », conclut Mounir Satouri, président du groupe des élu-e-s EELV du Conseil régional d’Ile-de-France

 

http://elus-idf.eelv.fr/plus-de-logements-pour-paris-et-demplois-pour-toute-lile-de-france-les-ecologistes-portent-une-autre-idee-de-la-metropole/

Publié dans SDRIF - IDF

Commenter cet article