Paris gagne en attractivité

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

D’après l’enquête annuelle du cabinet d’audit et de conseil PricewaterhouseCoopers, la ville a gagné quatre places dans un classement mondial.

Vue sur Paris de la terrasse de l'Institut du Monde Arabe.
Vue sur Paris de la terrasse de l'Institut du Monde Arabe.

(Virginia CASTRO/CIRIC)

Vue sur Paris de la terrasse de l'Institut du Monde Arabe.

(Virginia CASTRO/CIRIC)

Vue sur Paris de la terrasse de l'Institut du Monde Arabe.

Elle doit sa progression à sa qualité de vie et à son attractivité internationale.

 

 

Paris est la quatrième ville la plus attractive au monde, d’après PricewaterhouseCoopers (PwC), cabinet international d’audit et de conseil. Dans son enquête annuelle publiée en ce mois d’octobre, PwC classe 27 capitales financières, commerciales et culturelles, sur tous les continents (1), en fonction de dix catégories de critères allant de la puissance économique à la qualité de vie, en passant par l’ouverture à l’international.

L’an dernier, la capitale française occupait la huitième place. Derrière New York, Londres et Toronto cette année, «elle doit sa progression à l’amélioration de trois critères», explique Arnaud Burillon, directeur au sein du département immobilier de PwC. Ceux-ci sont la qualité de vie (qui prend en compte la sécurité, la richesse de la vie culturelle, la sécurité, les transports), la facilité pour faire des affaires (mesurée en fonction de la rapidité du processus de création ou de liquidation d’une entreprise ou du nombre de consulats notamment) et l’attractivité internationale (établie en fonction de l’accueil de congrès internationaux par exemple).

Les atouts de Paris tiennent à son capital intellectuel et d’innovation, qui provient notamment de la présence des grandes écoles. Pour ce critère, la ville occupe la troisième place, derrière Stockholm et Toronto et devant San Francisco et New York. Sa puissance économique fait également partie de ses forces, Paris se plaçant au deuxième rang, derrière Pékin, pour ce critère qui prend en compte le nombre de sièges sociaux parmi les 500 premières entreprises mondiales ou le taux de la population active qui travaille dans la finance et les services. Le coût de la vie, pour lequel Paris se place en 24e position, fait partie de ses gros défauts.

 

(1) Ces 27 villes sont : Abu Dhabi, Berlin, Chicago, Hong Kong, Houston, Istanbul, Johannesburg, Londres, Los Angeles, Madrid, Mexico, Milan, Moscou, Mumbai, New York, Paris, Pékin, San Francisco, Santiago, São Paulo, Séoul, Shanghaï, Singapour, Stockholm, Sydney, Tokyo et Toronto.

 

Marianne MEUNIER   

Publié dans Métropoles - Villes

Commenter cet article