Le Sdrif risque-t-il de pâtir des atermoiements sur le Grand Paris Express ?

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

L'Autorité Organisatrice du Logement, diviseur commun

édito # 1119 lundi 11 février 2013

 

Le Sdrif risque-t-il de pâtir des atermoiements sur le Grand Paris Express ? Si les premiers avis rendus sont, dans l'ensemble, plutôt favorables au projet de Schéma directeur, à tout le moins cela le fragilise. La Région est d'ailleurs la première à réclamer des garanties sur la réalisation effective de la totalité du réseau de transports, demande soutenue par le CESER, dans son avis rendu le 23 janvier (cf. DIF 1118).

 

A Paris, les élus de l'opposition (groupe UMPPA) ont même proposé un amendement à l'avis parisien (cf. p.3) selon lequel, "en l'absence de garanties gouvernementales sur la réalisation du GPE, conformément aux tracés, modalités et calendrier arrêtés dans le protocole du 26 janvier 2011 liant l'Etat et les collectivités territoriales franciliennes, les objectifs présentés dans ce Sdrif seraient caducs".

 

Si le suspens sur ce sujet doit bientôt être levé, il reste un point de dissension épineux qui, lui, peut faire débat encore longtemps. L'AOL, évoquée dans le projet de Sdrif, divise, aussi bien parmi les élus de droite que de gauche. A droite, le Conseil général des Hauts-de-Seine estime que le Sdrif porte atteinte au principe de libre administration des collectivités (cf. DIF 1118), une atteinte qui serait "confortée" par l'objectif de la Région de créer une Autorité organisatrice du logement.

 

A gauche, le département de Paris, pourtant d'accord sur le principe d'une telle autorité (cf. DIF 1114 et 1115), remet en question "la nature de l'institution capable de porter ces ambitions". L'avis - favorable - que le Conseil général parisien doit voter ce 11 février estime donc qu' "il ne semble pas opportun de faire état, dans le Sdrif, de ce projet" d'AOL, dans l'attente des décisions gouvernementales sur la nouvelle étape de décentralisation, ainsi que des conclusions de Paris Métropole sur ce sujet. Pour une fois, majorité et opposition parisiennes se retrouvent, les élus UMMPA du Conseil de Paris souhaitant carrément la suppression de "toute mention" de l'autorité métropolitaine du logement.

 

Ils proposent à la place d'inscrire un "projet de réforme qui permettrait (...) de réunir les compétences logement de la Région Ile-de-France et de la Ville de Paris, au sein de Paris Métropole". Le syndicat mixte d'études, qui réunissait son comité syndical le 8 février, avait déjà buté sur cette question d'AOL en décembre dernier...

 

Magali Tran

 

http://www.urbapress.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=13639:laol-diviseur-commun&catid=49:editos&Itemid=19

Publié dans SDRIF - IDF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article