Le Grand Paris, une « mégalomanie » de l'Etat

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Dans quelques jours, Jean-Marc Ayrault rendra ses arbitrages sur les 200 kilomètres de métro automatique du Grand Paris Express. Il serait bien avisé de lire en amont le livre de Jean-Pierre Orfeuil, spécialiste des mobilités, et Marc Wiel, urbaniste, sur le sujet. Les deux auteurs invitent l'Etat à « sortir des illusions », établissant « le même diagnostic de mégalomanie de l'Etat ».


Les deux auteurs ne croient pas que la facilitation des mobilités favorise l'implantation des entreprises. Pour eux, l'amélioration de la vie des Franciliens passera plutôt par une meilleure coopération entre les collectivités sur des projets structurants, en créant une quinzaine d'intercommunalités, en misant sur une fiscalité plus efficace, etc. Pourquoi pas ? Mais l'intérêt de l'analyse des deux auteurs réside surtout dans le fait qu'ils considèrent que les nouvelles infrastructures de transport auront surtout pour effet de faire grimper le prix du foncier et donc de pousser les habitants les moins fortunés encore plus loin alors que les dites nouvelles infrastructures avaient été pensées pour eux ! «Il ne faut pas surinvestir, mais mieux investir parce que ville et mobilité se coproduisent », concluent-ils. Qu'en pensent les élus ?

Grand Paris, sortir des illusions, approfondir les ambitions de Jean-Pierre Orfeuil et Marc Wiel Ed. Scrinéo. 328 pp., 19 €.

 

http://www.tessolidaire.com/TPL_CODE/TPL_NWL_ART_FICHE/PAR_TPL_IDENTIFIANT/72299/1549-lettres-d-information-politiques-sociales.htm

Publié dans Grand Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article