La métropole du Grand Paris prend forme

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Les contrats de développement territorial seraient-ils l'esquisse de la gouvernance du Grand Paris? En tout cas, ils ressemblent fort à l'architecture  que pourrait avoir une agglomération parisienne multipolaire. On a pu s'en rendre compte hier après-midi, lors du deuxième forum des contrats de développement territorial, séminaire organisé par la préfecture de région. Une vingtaine de ces CDT sont lancés, concernant l'aménagement de vastes zones d'environ 300000 habitants, ce qui les rend prêts à l'emploi pour intégrer une future confédération métropolitaine. Cette forme  a la préférence des élus de  Paris Métropole, qui vont publier un Livre blanc de la gouvernance à la mi-décembre.

 

Chef d'orchestre de cette contractualisation avec les collectivités, le préfet de la région Ile-de-France, Daniel Canepa, avait démarré le travail dans le climat tendu du Grand Paris première époque, imposé à la hussarde par Nicolas Sarkozy aux collectivités. Quatre ans et quatre ministres plus tard, il peut être content: son dispositif a fait salle comble. A la Préfecture, dont l'amphithéâtre débordait, mais aussi dans la réalité puisque les collectivités, "toutes volontaires", précise-t-il, se sont bousculées au portillon pour contractualiser avec l'Etat. Son représentant a labouré le terrain, passant des heures en réunions avec les élus. "C'était pour moi, dit Daniel Canepa, le seul moyen d'ancrer véritablement le concept de Grand Paris, de lui donner sens."

 

De fait, l'idée a parcouru un remarquable bout de chemin mais cette façon de procéder par morceaux suffit-elle à faire un Grand Paris? "Si on s'était contentés d'une approche très transversale, comme nous l'avons fait sur l'eau, sur l'électricité, sur les transports, tout le monde se serait senti intéressé mais personne ne se serait senti concerné. Nous aurions eu une maille trop large pour que les habitants puissent s'accaparer le Grand Paris". La méthode par "taches de léopard" se cumule avec "des couches transversales sur des grandes questions qui touchent l'ensemble".

 

En clôturant le forum, Patrick Braouezec, président de Paris Métropole, a estimé lui aussi que l'idée du Grand Paris était "de plus en plus partagée par la population". Sur la gouvernance, il a évoqué l'idée de "coopératives de villes" qui appuieraient "un développement polycentrique". Celles-ci se regrouperaient dans un "pôle métropolitain conçu comme une coopérative de coopératives de villes". Avec la possibilité, exception parisienne, "d'accueillir en son sein la région et les huit départements".

 

Une loi spéciale sur Grand Paris devra fixer vers février 2013 la gouvernance de la région parisienne. Ce texte sera inclus dans une loi Paris-Lyon-Marseille qui modifiera l'organisation institutionnelle des trois grandes villes françaises. Le tout prenant place dans l'acte III de la décentralisation mené par la ministre de la Décentralisation. En attendant, "nous donnons nos élélements à Madame Lebranchu", a dit Patrick Braouezec.

 

On peut télécharger le détail des contrats ici.

 

http://grandparis.blogs.liberation.fr/vincendon/2012/11/les-contrats-de-d%C3%A9veloppement-territorial-seraient-ils-lesquisse-de-la-gouvernance-du-grand-paris-en-tout-cas-ils-ressembl.html

Publié dans Grand Paris

Commenter cet article