Investissement : Paris dégringole dans le classement de PwC et ULI Europe

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

La capitale française chute de 8 places au 14e rang de l’étude "Emerging Trends in Real Estate Europe 2014" réalisée par PwC, portant sur l'attractivité de 27 villes européennes pour l'immobilier d'entreprise auprès des investisseurs internationaux. Munich conserve sa première place.

Paris reste néanmoins "une valeur sûre" selon les auteurs. Réalisée conjointement par l’Urban Land Institute (ULI) et PwC, cette étude sera présentée en détail en partenariat avec Business Immo le 23 janvier prochain, à l'occasion de la conférence annuelle de l'association ULI, prévue de 8h30 à 14h à l'Intercontinental (Paris 8e).

"Les investisseurs sont préoccupés par l’instabilité fiscale, analyseGeoffroy Schmitt, associé et responsable de l’activité immobilier de PwC. "De plus, l’importance de la dette et du chômage ainsi que les tensions sociales n’améliorent pas l’image de la ville à l’international. Paris reste néanmoins avec Londres un pôle d’investissement unique en Europe", poursuit Geoffroy Schmitt.

"Paris demeure un incontournable et même un must have des portefeuilles des investisseurs institutionnels, estime pour sa part Sigrid Duhamel, directrice immobilière de PSA Peugeot Citroën et présidente d'ULI France. "Les investisseurs asiatiques et du Moyen-Orient vont poursuivre en 2014 le déploiement de leurs investissements dans la capitale française, toujours à la recherche d’actifs phares, ce dont Paris ne manque pas", ajoute Sigrid Duhamel.

Comme l'an dernier, Munich arrive en tête du classement dominé par les villes allemandes : Hambourg et Berlin occupent respectivement les 3e et 4e places. "La sécurité reste la priorité des investisseurs. Les villes « refuge » sont donc privilégiées", poursuit l'étude. Et d'ajouter : "De nouvelles hausses de prix sont attendues en 2014, même si elles devraient rester limitées."

De son côté, Milan plonge à la 21e place. Moscou sort du top 10. Dans une moindre mesure, Londres est également perdante et recule de deux places au classement européen pour s’établir à la 5e place. Dublin passe de la 15e à la 2e place des investissements. "Après des années difficiles liées à la crise de la zone euro, le prix des bureaux a doublé ces 12-18 derniers mois dans les meilleurs emplacements de la ville. En 2014, les prix devraient augmenter de 10 %", souligne l'étude.

De manière générale, les investisseurs internationaux se montrent optimistes. 53 % des personnes interrogées pensent ainsi améliorer leurs profits en 2014, et seulement 6 % pensent le contraire.

Au total, 110,9 Mds€ ont été investis en immobilier d'entrerprise européen au cours des trois premiers trimestres 2013, soit une hausse de 10,5 %. Les perspectives d’investissement pour 2014 sont également "en hausse", précise l'étude.

Publié dans Métropoles - Villes

Commenter cet article