Grand Paris: Réaction de Marie-Hélène Amiable Maire de Bagneux, concernant le rapport Auzannet

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Inquiétudes pour le Grand Paris Express

 

Le rapport de Pascal Auzannet portant sur le projet du Grand Paris Express vient d’être remis à Madame Cécile Duflot.

Ce document, très attendu, a pour objectifs d’éclairer le gouvernement sur les coûts actualisés du projet, d’analyser les critères de priorisation et de proposer des scenarii pluriannuels pour sa réalisation et son financement. Le gouvernement rendra ses arbitrages au mois de février 2013.

Jusqu’à présent, le projet devait se réaliser de façon simultanée et en totalité d’ici à 2025. Or, pour ce faire, le rapport indique que l’Etat et les collectivités devraient débourser 12 milliards d’euros et non 4,9 milliards comme annoncé en 2011. De plus, toujours selon ce rapport, le Grand Paris Express devrait coûter 9 milliards d’euros de plus que prévu.

C’est pourquoi il préconise un phasage pouvant aller jusqu’à 2040 !

D’autre part, il propose des tronçons prioritaires qui vont à l’encontre des scénarii évoqués jusqu’alors par les élus locaux comme, par exemple, la réalisation de la liaison Massy-Saclay d’ici à 2020. Avec ce rapport qui fait suite au refus récent d’inscrire le milliard d’euros nécessaire dans la loi de finance pluriannuelle, on peut légitimement s’inquiéter sur la volonté réelle de réaliser ce projet, pourtant porté unanimement par les élus avec le soutien des populations.

A Bagneux, avec les élus de la Vallée Scientifique de la Bièvre, la population, nous sommes mobilisés pour la réalisation de la ligne rouge qui traverse notre territoire. Nous travaillons depuis de longs mois avec l’Etat sur un Contrat de Développent Territorial qui met au cœur de son projet l’amélioration indispensable et urgente des transports.

Car la situation des transports en Ile de France est, depuis trop longtemps, indigne de la région la plus riche d’Europe. Elle accentue les disparités territoriales, aggrave les inégalités face au droit à la mobilité pour tous et contribue aux déséquilibres économiques et environnementaux.

Les Franciliens vivent, chaque jour, un véritable calvaire pour aller travailler et rentrer chez eux. Si nul ne peut nier l’importance de la maitrise des couts du projet, le Grand Paris Express et d’abord un investissement utile pour aujourd’hui et pour demain, pour nos habitants et nos territoires.

La mise en œuvre des nouveaux réseaux et des améliorations de l’existant, prévues dans l’Accord historique Etat-Région de 2011, doivent donc être menés à bien et sans délai.

Il y va de la cohérence du projet métropolitain !

Marie Helène Amiable
Maire de Bagneux
13 décembre 2012

Publié dans Grand Paris

Commenter cet article