Grand Paris: les travaux du Conseil de Développement Durable 92

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Patrick Devedjian a souhaité que le conseil de développement durable des Hauts-de-Seine, C2D 92, "s'interroge sur les questions que soulèvent pour le territoire des Hauts-de-Seine les enjeux du Grand Paris, en termes d'opportunités, de points de vigilance et d'évolutions souhaitables en matière de qualité de vie, de rythmes d'usage, de services, de développement technologique, culturel et social".

François Leblond, président du conseil de développement durable des Hauts-de-Seine a transmis l'avis sur le Grand Paris au président du conseil général des Hauts-de-Seine le 15 juillet dernier.

Cet avis correspond à la synthèse des débats de 5 réunions de travail. 130 acteurs, élus départementaux et municipaux, socioprofessionnels, experts et responsables associatifs environnementaux et sociaux, ont participé à ces travaux.
34 contributions écrites formulées par les membres du C2D 92 ont enrichi cet avis.

Parmi les différentes propositions, on peut retenir notamment :

- la création d'une autorité départementale organisatrice des transports animée par le conseil général des Hauts-de-Seine pour donner toute leur efficacité aux nouvelles gares créées dans le cadre du "Grand Paris";

- l'installation d'un atelier départemental sur le Grand Paris animé par le conseil général des Hauts-de-Seine qui serait un lieu d'analyses techniques, financières, d'urbanisme et d'aménagement utiles aux élus départementaux. Le C2D 92 a aussi exprimé l'importance de la densification de certains territoires avec les outils précisés dans la loi Grenelle 2.

Il convient aussi de prendre la pleine mesure des changements induits par la création d'un métro automatique à grande vitesse. À ce titre, il faudrait se doter d'instruments de mesure en mettant en place par exemple des courbes isochromes de déplacement autour de chacune des gares nouvelles.

Par ailleurs, certains membres du C2D 92 ont estimé que pour garder une mixité équilibrée entre les différents types de logements, un objectif de 35 % de logements sociaux pourrait être fixé en bénéficiant d'un soutien financier.

Le C2D 92 s'est interrogé aussi sur l'avenir du sud du département avec les projets de déplacement d'établissements d'enseignement supérieur et de recherche vers le plateau de Saclay aux dépens de certaines communes sur lesquelles ils sont aujourd'hui implantés.

À télécharger :

  • les annexes
    - Pages 1 à 10 : saisine du président du conseil général des Hauts-de-Seine et liste des participants aux réunions de travail du C2D 92 sur le Grand Paris
    - Pages 11 à 49 : les comptes rendus de la plénière d'ouverture du 11 décembre 2009 et de la commission 1 "Mobilité durable" du 19 janvier 2010
    - Pages 50 à 122 : les comptes rendus de la commission 2 "Logement et qualité de vie" du 18 février 2010 et de la commission 3 "Attractivité économique" du 16 mars 2010
    - Pages 123 à 171 : les comptes rendus de la commission 4 "synthèse" du 13 avril 2010 et de la plénière de clôture du 31 mai 2010
    - Pages 172 à 189 : les 4 contributions de la plénière d'ouverture du 11 décembre 2009
    - Pages 190 à 201 : les 3 contributions de la commission 1 "Mobilité durable" du 19 janvier 2010
    - Pages 202 à 231 : les 7 contributions de la commission 2 "Logement et qualité de vie" du 18 février 2010
    - Pages 232 à 251 : les 3 contributions de la commission 3 "Attractivité économique" du 16 mars 2010
    - Pages 252 à 260 : les 4 contributions de la commission 4 "Synthèse" du 13 avril 2010
    - Pages 261 à 288 : les 13 contributions de la plénière de clôture du 31 mai 2010

Publié dans Grand Paris

Commenter cet article