Grand Paris: l'UDI interpelle Gilles Carrez

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Des élus UDI d'Ile-de-France en ont appelé aujourd'hui à Gilles Carrez, président UMP de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, pour qu'il réactualise son rapport de 2009 sur le financement du Grand Paris, après l'annonce d'un surcoût d'environ 10 milliards. Le rapport Auzannet remis la semaine dernière a officialisé plusieurs mauvaises nouvelles: un surcoût faramineux qui porte le projet de supermétro automatique à près de 30 milliards d'euros et un séquencement des travaux qui inquiète les élus, surtout ceux dont les territoires seraient servis en dernier, dans un calendrier repoussé au-delà de 2025.

Devant le "flottement de l'Etat quant à la dotation budgétaire allouée au projet", qui devra atteindre 4 mds EUR mais dont pas un centime n'a été inscrit dans la loi de programmation pluriannuelle 2013-15, les six élus franciliens demandent à Gille Carrez de "réactualiser son rapport sur le financement du réseau d'infrastructures du Grand Paris", qu'il avait remis en septembre 2009 à Matignon. "Le rapport Auzannet ne propose aucune piste de réflexion sur le financement autre que celle du séquençage qui n'est évidemment pas acceptable en l'état", s'inquiète Laurent Lafon, maire de Vincennes et président du groupe UDI au conseil régional d'Ile-de-France.

Du côté de l'UMP, Valérie Pécresse, présidente du groupe à la région Ile-de-France et les présidents des conseils généraux des Hauts-de-Seine, des Yvelines et du Val-d'Oise, Patrick Devedjian, Alain Schmitz et Arnaud Bazin, ont lancé une pétition auprès des élus franciliens pour "sauver le Grand Paris" (www.ump-iledefrance.fr). "Au lieu d'apporter enfin les assurances attendues par les élus de tous bords, le rapport Auzannet préconise de remettre à l'après 2030 des pans entiers du réseau envisagé", déplorent les élus.

Valérie Pécresse a aussi demandé au conseil régional d'Ile-de-France, qui achève aujourd'hui son débat budgétaire, d'abandonner son projet de tarif unique dans les transports franciliens --d'un coût estimé de 550 millions d'euros par an et promesse électorale de la majorité régionale de gauche-- pour financer le surcoût du Grand Paris Express.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/21/97001-20121221FILWWW00582-grand-paris-l-udi-interpelle-gilles-carrez.php

Publié dans Grand Paris

Commenter cet article