Grand Paris Express : le Stif demande l'inscription des financements dans le budget

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

La Défense Neuilly Hauts-de-Seine

La Défense vue de Neuilly - CC Tab59/Flickr

Le conseil d'administration du Stif a adopté mercredi à l'unanimité un vœu demandant « l'inscription, d'ici la fin de l'année dans la loi de programmation budgétaire, des financements nécessaires pour le réseau Grand Paris Express », a annoncé dans un communiqué l'autorité organisatrice des transports en Ile-de-France.

La question du financement du Grand Paris Express suscite l'inquiétude des élus franciliens de droite comme de gauche depuis la présentation fin septembre du projet de loi de programmation pluriannuelle des finances publiques. N'y figurait en effet pas une ligne budgétaire d'un milliard d'euros, destinée à doter en capital la Société du Grand Paris (SGP), afin qu'elle puisse lever des emprunts.

 

Le président de Paris Métropole, Patrick Braouezec (Front de gauche), avait espéré la semaine dernière qu'il y ait à l'occasion des débats sur la loi de programmation au Parlement « une prise de conscience » et que le milliard soit finalement inscrit.

La ministre du Logement et de l'Egalité des territoires Cécile Duflot a affirmé mercredi à l'Assemblée que cette dotation serait inscrite au budget si nécessaire, à une date qu'elle n'a pas précisée.

« Le Grand Paris Express se fera, s'il faut une dotation en capital d'un milliard d'euros en plus des ressources propres de la Société du Grand Paris en 2015, cette dotation sera là », a déclaré la ministre en réponse à une question du député UMP de Paris Jean-François Lamour.

 

Le projet du Grand Paris prévoit la construction d'un métro en rocade autour de la capitale, d'une longueur totale de 200 km et comprenant 70 nouvelles gares, d'ici 2025. Son coût est estimé à 20,5 milliards d'euros.

Publié dans Grand Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article