Construire l'Île-de-France de 2030

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Outil de planification et d'organisation de l'espace régional, le Schéma directeur de la région Île-de-France propose une vision stratégique à long terme pour préparer dès aujourd'hui la région de 2030.

Cinq ans après l’adoption par la Région du projet de 2008, trois ans après l’avis du conseil d’Etat, le projet de Schéma directeur Île-de-France 2030 s’inscrit dans un contexte radicalement différent. Il s’appuie sur le socle du projet voté en 2008, fruit d’un large consensus et précurseur en matière d’aménagement durable, que les évolutions législatives amenées par les lois Grenelle, la loi du Grand Paris et la loi du 15 juin 2011 ont conduit à mettre en révision.

Le projet Île-de-France 2030 a été approuvé le 8 octobre 2013 par les élus régionaux. Il doit désormais être transmis au Conseil d'État, qui devra rendre son avis avant la fin de l'année 2013.

S’inscrivant dans un contexte de crises mondiales qui s’amplifient, le Sdrif présente les grands défis que doit relever l’Île-de-France pour les prochaines décennies : promouvoir davantage de solidarité, faire face aux mutations de l’environnement, préparer la transition économique, sociale et solidaire et faire du défi alimentaire une préoccupation majeure des politiques d’aménagement et de développement. L’ambition du Schéma directeur Île-de-France 2030 est ainsi d’engager le territoire francilien vers un nouveau modèle de développement conçu à l’aune du développement durable replaçant le francilien au cœur du projet. À ce titre, le Schéma directeur est porteur de la transition de l’aménagement régional.

Le projet de Sdrif

Le Sdrif est un document d’aménagement et d’urbanisme du territoire francilien à l’horizon 2030. Il prévoit également les moyens de sa mise en œuvre. Avec ce projet la Région porte une vision stratégique pour une Île-de-France 2030 plus durable, plus humaine et plus solidaire.

Le Sdrif apporte une réponse concrète aux grands défis à travers un modèle de développement durable bâti sur des principes forts d’aménagement (densité, intensité, mixité, polycentrisme, résilience, subsidiarité,….) et trois grands piliers qui viennent structurer l’ensemble du projet régional : « Relier et structurer », « Polariser et équilibrer », et « Préserver et valoriser ».

 

 La traduction de la stratégie régionale s’effectue selon deux approches fondamentales et complémentaires fixant des objectifs forts pour :
. Améliorer la vie quotidienne des franciliens en construisant 70.000 logements et créant 28 000 emplois par an, en garantissant un accès pour tous aux équipements et services publics, en favorisant les transports collectifs, et en améliorant l’espace urbain et son environnement naturel
. Consolider le fonctionnement métropolitain de l’Île-de-France à travers la refonte du dynamisme économique francilien, le portage et la valorisation des équipements et d’un système de transports attractifs, et la gestion durable de l’écosystème naturel visant le renforcement de la robustesse du territoire régional.

Enfin, le Sdrif propose une géographie stratégique renouvelée identifiant les grands territoires d’intérêt métropolitain qui connaissent des enjeux d’aménagement et de développement spécifiques et sur lesquels réside un intérêt particulier de cohérence de l’action tant locale que régionale.

Les pièces du Sdrif

Afin de permettre une plus grande lisibilité et une meilleure appropriation par les acteurs franciliens, le document a été conçu sous la forme d’une carte normative et de cinq fascicules :
» Vision régionale propose un projet de société que la Région souhaite construire avec tous ses partenaires, dans un avenir proche (demain) et plus lointain (2030), et présente un regard sensible sur l’Île-de-France porté par ses habitants et les acteurs de l’aménagement.
» Défis, projet spatial régional et objectifs présente le projet d’aménagement et de développement durables et exprime le projet spatial régional établit selon le modèle francilien d’aménagement durable, permettant d’apporter une réponse transversale aux enjeux de l’Île-de-France 2030.
» Orientations règlementaires regroupe l’ensemble des dispositions normatives s’imposant notamment aux SCoT, et en leur absence aux PLU ou documents d’urbanisme en tenant lieu.
» Propositions pour la mise en œuvre du Sdrif présente les politiques publiques partenariales et contractuelles nécessaires à la mise en œuvre du Sdrif.
» Evaluation environnementale, dont la construction a irrigué le projet tout au long de la réflexion, a contribué à mettre le cadre de vie et l'environnement au cœur du Schéma directeur en anticipant les incidences de ce dernier sur l’environnement. Elle justifie et explicite les choix d’aménagements retenus et les éléments prescriptifs.

Historique de la révision du Sdrif

1994 : approbation du Sdrif par décret du 24 avril 1994 ;

2004-2005 : bilan du Sdrif de 1994, délibération du conseil régional et décret ouvrant la procédure de révision du Sdrif ;

2005-2006 : démarche de concertation : ateliers thématiques et territoriaux, forums, conférence des intercommunalités, conférence interrégionale, enquête par questionnaire auprès des Franciliens, conférence des citoyens, États généraux du Sdrif ;

2007 : délibération du conseil régional arrêtant le projet de Sdrif, recueil des avis de l’État, des conseils généraux, des chambres consulaires, du CESR, du Ministère de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables, enquête publique ;

2008 : avis favorable unanime de la commission d’enquête, délibération du conseil régional adoptant le projet de Sdrif ;

2010 : loi relative au Grand Paris, avis du conseil d’État relatif au Sdrif impliquant une nouvelle phase de révision du Sdrif ;

Été 2011 : décret et communication du Président du conseil régional d’Île-de-France ouvrant la nouvelle phase de révision du Sdrif ;

Hiver 2011-2012 : concertation sur les enjeux du futur Sdrif : conférence territoriale régionale, rencontre des coopérations territoriales, recueil des propositions des conseils généraux, des chambres consulaires et du CESER ;

Printemps-Été 2012 : présentation de l’avant-projet de Sdrif et recueil des observations des partenaires, tables rondes citoyennes ;

Octobre 2012 : délibération du conseil régional arrêtant le nouveau projet de Sdrif ;

Hiver 2012-2013 : recueil des avis de l’État, des conseils généraux, des chambres consulaires, du Ceser, du CGEDD, concertation citoyenne ;

Printemps 2013 : enquête publique ;

Automne 2013 : délibération du conseil régional adoptant le projet de Sdrif ;

Hiver 2013-2014 : décret en Conseil d’État approuvant le nouveau Sdrif.

 

http://www.iledefrance.fr/notre-region/objectif-ile-france-2030

Publié dans SDRIF - IDF

Commenter cet article