Ayrault va fixer un nouveau calendrier pour les travaux du Grand Paris

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

Le financement du réseau des transports de la capitale suscite l'inquiétude des élus. En ligne de mire : le surcoût faramineux du supermétro automatique.

Jean-Marc Ayrault a annoncé jeudi qu'il allait proposer un "nouveau calendrier de réalisation du réseau des transports du Grand Paris", alors que de nombreux élus d'Ile-de-France se sont inquiétés en décembre du financement et des délais de réalisation du mégaprojet. "Le schéma national des infrastructures de transports, qui sera revu ce semestre, fixera le nouveau calendrier de réalisation des grands projets. Je proposerai un nouveau calendrier de réalisation du réseau de transport du Grand Paris", a déclaré le Premier ministre en présentant en conseil des ministres le programme de travail du gouvernement pour le premier semestre 2013.

 

Ces annonces font partie de la "stratégie d'investissements" à l'horizon de 2020, dont a il a été chargé par le président de la République lors de ses voeux radiotélévisés lundi soir. Jean-Marc Ayrault a également précisé qu'il avait "décidé d'une réallocation de 2 milliards d'euros du programme d'investissements d'avenir", sur les 35 milliards d'euros que comportait ce programme mis en place sous le quinquennat Sarkozy.

Objectifs de "redressement économique" (Ayrault)

Lors d'une brève allocution à la sortie du conseil, il a réaffirmé les objectifs de "redressement économique", de "lutte contre le chômage" et de "lutte pour la compétitivité" et la création des "conditions d'une véritable solidarité entre les Français". Selon lui, en 2013, "tous les ministres seront concentrés" sur les objectifs et cela exigera à la fois "constance, courage, lucidité, pédagogie mais aussi cohérence et esprit collectif".

 

Le programme de travail du gouvernement porte sur le "rétablissement des comptes publics", la "bataille pour l'emploi", la "préparation de l'avenir", la "vie quotidienne des Français", l'"action publique", et les "libertés et institutions", selon la communication que Jean-Marc Ayrault a faite en conseil des ministres et qui a été transmise à la presse. Le Premier ministre a, par exemple, précisé que la réforme bancaire serait "débattue au Parlement dès le mois de janvier", que le projet de loi de refondation de l'école serait présenté au conseil des ministres du 23 janvier ou encore que le décret modifiant les règles de revalorisation du smic serait "présenté avant la fin du mois de janvier".

 

Sur le dossier du Grand Paris Express, l'ancien directeur des RER de la RATP, Pascal Auzannet, avait remis à la mi-décembre à la ministre Cécile Duflot un rapport officialisant plusieurs mauvaises nouvelles. Parmi elles, un surcoût faramineux qui porte le projet de supermétro automatique à près de 30 milliards d'euros. Mais également un séquencement des travaux qui a inquiété les élus, surtout ceux dont les territoires seraient servis en dernier, dans un calendrier repoussé au-delà de 2025.

 

 http://www.lepoint.fr/politique/ayrault-va-fixer-un-nouveau-calendrier-pour-les-travaux-du-grand-paris-03-01-2013-1608131_20.php#xtor=EPR-34

Publié dans Grand Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article