2013 : année de travaux sur la métropole parisienne pour les maires d’Ile-de-France

Publié le par Observatoire Rémois du Bassin Parisien

 

 

Réuni pour les vœux de Bertrand Delanoë, vendredi 25 janvier, dans les salons de l’hôtel de ville de la capitale, les maires d’Ile-de-France ont une année de chantier devant eux sur la question de la construction de la métropole Parisienne.

 

Après l’échec du livre vert rédigé sur la gouvernance de Paris métropole, le dossier partage les élus franciliens. En dépit du foisonnement de positions qui anime le débat sur le sujet, la ministre de l’Egalité des territoires et du logement, Cécile Duflot, a affirmé lors de ses vœux à la presse, le 21 janvier, que des arbitrages devraient rapidement tomber.

 

« Dès le mois de février, l’Etat prendra des décisions engageantes, déterminées et financées pour le calendrier du Grand Paris express et pour l’avenir de la capitale », a-t-elle indiqué.

De son côté, le maire de Paris, partisan de la création d’une instance en charge du logement, de l’hébergement d’urgence et de l’environnement, s’est saisi de l’occasion des vœux de nouvelle année pour faire partager son projet aux maires franciliens.

 

« Personne de veut perdre de son efficacité, mais les défis sont très lourds à relever en matière de logement, d’hébergement d’urgence et d’environnement », a souligné le maire de Paris.

 

Et de poursuivre : « cette future instance pourrait être plus efficace sur les sujets à la croisée des problématiques environnementale et de logement, c’est-à-dire les programmes d’économies d’énergie ».

 

Bertrand Delanoë est en suite revenu sur la question du périmètre à donner à cette nouvelle institution. « Il y a des débats sur les périmètres. Sur la question du logement, nous ne pouvons ni refuser de donner la priorité à la zone dense, ni créer de nouvelle frontière entre petite et grande couronne.

 

Cependant, le problème du logement ne se pose pas de la même manière dans la zone urbaine et au fin fond de la Seine-et-Marne » a-t-il remarqué.

 

S’agissant de la gouvernance de cette instance, le maire de Paris milite pour qu’elle soit pilotée par la ville de Paris, la région Ile-de-France, les départements de petite et grande couronne ainsi que les intercommunalités. « 2013 peut être une année historique pour une performance nouvelle, pour l’aménagement de la métropole », a conclu le maire de Paris.

 

Pour rappel, dans sa contribution au Livre Vert de Paris Métropole, Dominique Adenot, maire de Champigny, soutenait, concernant la gouvernance de la métropole parisienne, la création d’un parlement métropolitain afin de faire émerger un nouvel outil permettant d’associer les citoyens, dans le cadre de leur commune.

 

Publié dans Grand Paris

Commenter cet article